Comment repérer les arnaques sur les voitures d’occasion ?

Ça y est ! vous avez réussi à décrocher un prêt pour vous offrir une nouvelle voiture, qui n’est pas si nouvelle tant que ça, car vous avez juste décrochez une belle affaire sur le marché de l’occasion. Il faut quand même faire attention lorsqu’on achète des voitures d’occasion car les arnaques sont monnaies courantes. Voici quelques conseils pour les repérer.

 

Les faits et méfaits

Déjà, il faut savoir que le marché de l’auto d’occasion a enregistré un énorme ralentissement ces dernières années.

La dernière trouvaille tendance des malfaiteurs revendeurs de voitures d’occasion ? Tromper leurs victimes avec un compteur faussé et trafiqué ! Près de 600 000 particuliers seraient tombés dans le panneau. Malheureusement, le trucage est indétectable avec l’emploi d’un logiciel sur ordinateur. Le site de l’ANEA (dit Agence Nationale des Experts Automobiles) est accessible sur internet. Suivez les experts !

Et sur le web, les escroqueries en tous genres foisonnent sans pouvoir les repérer… Un autre piège à déjouer, et dont il faut fortement se méfier, consiste à acheter une voiture fantôme et de verser une avance (à absolument éviter).

De même, depuis les ouvertures des pays frontaliers d’Europe, les voitures et leurs conducteurs circulent comme ils veulent. Il est judicieux de s’interroger sur l’affluence et la fiabilité de ces voitures en provenance des pays nordiques.

 

Les conseils pour ne pas se faire avoir

 

Les aubaines existent ailleurs aussi et autant miser sur des valeurs sûres. De nombreuses options se présentent au futur acquéreur désireux d’acheter une auto d’occasion : les concessionnaires, les garagistes représentants des marques, les garagistes indépendants, les particuliers et internet.

Ce qu’il faut faire de visu : contrôler les papiers et la voiture avant d’acheter. Le carnet d’entretien prouve l’état impeccable de la voiture et les réparations qui y ont été faites.

En outre, il est préférable de s’adresser à une enseigne qui a pignon sur rue. En cas de souci, vous saurez au moins où les trouver et faire fonctionner les garanties.

 

Certains papiers seront obligatoirement remis avec les clés de la voiture, le contrat de vente ou la déclaration de cession, un certificat de non-gage et le certificat d’immatriculation (ou la carte grise). Le livret de contrôle technique prouve que la voiture est en règle et non volée.

Le cas échéant, réclamez-les en tout état de cause net ayez la puce à l’oreille en cas de manquement.

 

Redoubler de vigilance

 

Quand on sait que les particuliers et les ventes aux enchères ne couvrent pas la garantie des vices cachés lors de la vente d’un véhicule d’occasion, recourir au système judiciaire est perdu d’avance.

Il est légitime de faire quelques essais avant d’acheter son véhicule d’occasion. Avant de monter et en jetant un œil sur les flancs du véhicule, il est utile de repérer d’éventuelles éraflures et si des pièces ont été changées. Durant le trajet, on reste attentif et sensible à sa conduite afin de détecter tout dysfonctionnement ou tout bruit suspect.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *